Mon coeur en ses jardins

Nouveau produit

Dans sa quête permanente de bonheur, le coeur de chaque être vivant connaît bien des aventures... Si des rêves les guident, la vie réelle l'invite à s'ouvrir et à réchauffer le monde. L'auteure laisse parler le sien. 

2018

24,00 € TTC

Dans ses contes d'ici et d'ailleurs, son imagination voyageuse nous entraîne sur les chemins de l'Ardenne, de la Suisse, de la Grèce, de l'Arménie et de l'Ile Maurice. Son attachement à la nature la conduit à faire parler les animaux avec tendresse. Son amour de la famille, les relations aux autres et la vie intérieure sont des sources d'inspiration privilégiées qui nourrissent sa réflexion.

Nos autres livres

Parcourez nos autres livres

Impressionniste à la touche légère "À l’orée d’une ville, Un rayon de bitume Dans une flaque de lune" et romantique avec pudeur "Ces traces sur la rosée Du chemin, Tellement enlacées Qu’on ne s’étonnerait point Si c’étaient les nôtres", le poète exprime sa révolte contre la conscience anesthésiée, occultée par un langage trompeur "Les mots sont tous...

Et surtout parce que... si la poésie est souvent un cri par lequel s’exprime avec plus ou moins de bonheur l’émotion d’un seul, elle est aussi un langage, celui des sentiments que toutes et tous peuvent éprouver au crépuscule d’un jour sombre comme au matin d’une embellie.

Aurélien Dony est de ces arbres dont on bâtit les radeaux. Ceux qui recueillent les rêves naufragés. Il est de ces arbres dont on fait les guitares. Celles qui chantent les soirs d’espoir et les matins sans étoiles.

Au travers de nouvelles, poèmes, récits de voyage, contes, etc., l'auteur nous invite : « La tête ailleurs! Viens découvrir les petits bonheurs que je développe tout au long de ce nouveau livre : j'ai préparé pour toi un superbe « melting-pot » où chaque mot va te régaler, te réjouir ou te distraire, tout simplement. »

Le fil rouge de cet ensemble de nouvelles pleines de fraîcheur et de poésie, ce sont les livres, ceux qu’on lit et ceux qu’on écrit, avec la même gourmandise qu’on croque des cerises. Contrairement à l’expression, les "queues de cerise" ne sont pas négligeables. D’ailleurs, est-ce qu’on présente des cerises sans queues ?

Après des études de mathématiques et de pédagogie aux universités de Louvain en Belgique et de Washington à Seattle (USA), Marie Milis a enseigné à des élèves d’une école de « discrimination positive », cumulant de nombreuses difficultés et rejetant l’école et les apprentissages.